Il n’y aura pas d’hôtel 4 étoiles aux Bois

 Zoom sur «   » (touche ESC pour fermer)
L'hôtel 4 étoiles aux Bois ne verra pas le jour sur ce terrain.

Clap de fin pour le projet d’hôtel 4 étoiles aux Bois. Les promoteurs du projet, les entreprises 360 Comte Entreprise Générale SA et Implenia Immobilier SA, ne vont pas faire recours contre la décision de la Cour administrative prise il y a environ un mois. L’information a été divulguée jeudi en fin d’après-midi. Pour rappel, le Tribunal cantonal jurassien avait admis les recours de trois associations de la protection de la nature (WWF Jura, Pro Natura Jura et la section jurassienne de Patrimoine Suisse) opposées au plan spécial « Les Murs-Hôtel » au début du mois de septembre. La réalisation de ce projet aurait créé environ 50 emplois et aurait coûté une vingtaine de millions de francs. Rien que la somme liée aux investissements des promoteurs pour réaliser diverses études depuis 5 ans atteint environ 300'000 francs...

Des réactions forcément contrastées

Évidemment, le patron de l’entreprise 360 Comte Entreprise Générale SA faisait grise mine. « Ça fait mal » a admis Daniel Comte. L’agriculteur rudisylvain, propriétaire du terrain en question, était soulagé de connaître le dénouement de cette affaire. Jean-François Boillat n’a, en revanche, pas été très étonné par la décision des promoteurs.

Du côté des opposants à la construction d’un tel bâtiment à cet endroit aux Bois, le son de cloche varie. La secrétaire régionale du WWF Jura, Marie-Anne Etter, est satisfaite de l’issue de ce dossier. De son côté, la chargée d’affaires de Pro Natura Jura, Lucienne Merguin Rossé, ne mâche pas ses mots envers le Département de l’Environnement et de l’Equipement. Lucienne Merguin Rossé déplore l’obstination de certaines personnes de vouloir ériger un tel bâtiment dans cette zone agricole en question, un emplacement pas acceptable. « Je pense que ce projet aurait pu tenir la route mais pas dans ce lieu-là », précise Lucienne Merguin Rossé. Le président de la section jurassienne de Patrimoine Suisse, Antoine Voisard, admet qu’il n’est pas étonné de la décision finale des deux promoteurs. Précisons encore que le canton devra verser plus de 16'000 francs aux trois associations opposées à ce projet pour couvrir les frais de justice.

Un autre projet plus petit et ailleurs?

Daniel Comte n'exclut pas de réaliser un projet revu à la baisse et à un autre endroit sur le territoire jurassien concernant la construction d'un hôtel. Selon le directeur de l'entreprise 360 Comte Entreprise Générale SA, la décision de relancer l'idée sera prise à la fin de cette année. /bbo + comm

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.