Un second tour pour la forme

 Bruno Moser Zoom sur «  Bruno Moser » (touche ESC pour fermer)
Le Biennois Bruno Moser a décidé de maintenir sa candidature au Conseil des Etats malgré son très faible score au premier tour, une décision qui coutera cher aux contribuables

Le socialiste Hans Stöckli et le PBD  Werner Luginbühl ne sont pas réélus tacitement, mais leurs sièges au Conseil des Etats sont, sauf immense surprise, garantis. Le délai de dépôt de liste pour le second tour des élections fédérale est arrivé à échéance jeudi dans le canton de Berne. Trois candidats restent en course. Les deux sortants déjà cités, auxquels s’ajoute l’indépendant biennois Bruno Moser, qui n’a recueilli que 4'114 voix au premier tour, soit moins de 1,2% des suffrages exprimés dimanche. Le résultat du second tour ne fait donc aucun doute.

Un demi-million pour des prunes

L’organisation de ce second tour agendé au 15 novembre coûtera la bagatelle de 500'000 francs au canton de Berne, sans compter les centaines de personnes mobilisées pour la tenue des bureaux de dépouillement. Alors pourquoi maintenir cette candidature ? Bruno Moser explique qu’il agit par respect des électeurs qui ont voté pour lui au premier tour. Il rappelle aussi que la démocratie lui offre cette opportunité. /ast

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.