L’art de coordonner le mouvement et la musique

Le collectif Tetraphobia se prépare dans les locaux de La Voirie à Bienne. (de gauche à droite: Pascale Utz, Gregor Genrich, Flurin Kappenberger et Eve Chariatte) Zoom sur « Le collectif Tetraphobia se prépare dans les locaux de La Voirie à Bienne. (de gauche à droite: Pascale Utz, Gregor Genrich, Flurin Kappenberger et Eve Chariatte) » (touche ESC pour fermer)
Le collectif Tetraphobia se prépare dans les locaux de La Voirie à Bienne. (de gauche à droite: Pascale Utz, Gregor Genrich, Flurin Kappenberger et Eve Chariatte)

Coordonner le mouvement et la musique. C’est l’objectif du collectif Tetraphobia et de son projet de recherche qui porte le même nom. Tetraphobia souhaite aussi questionner les clichés d’un spectacle et chercher à les renverser à travers une approche pluridisciplinaire.

Eve Chariatte et Pascale Utz, deux danseuses et chorégraphes suisses, ont fait naître ce projet, il y a un peu plus de deux ans. Une envie de créer différemment les a poussés dans ce sens. « On était parfois frustré par le format d’un spectacle habituel. On avait envie de proposer une réflexion  là-autour »explique Eve Chariatte, danseuse et co-chorégraphe du projet. Si le duo de base reste pour toutes les représentations, les deux danseurs qui les accompagnent ne sont pas toujours les mêmes.

La représentation du projet Tetraphobia a lieu samedi soir à La Voirie de Bienne. /seb

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.