Nouveau soutien pour des votes communalistes en deux temps

L’organisation de votes communalistes en deux temps semble se préciser. La Commission des institutions politiques et des relations extérieures du canton de Berne s’est largement prononcée en ce sens. Par 13 voix contre 2 et 2 abstentions, elle souhaite que Moutier s’exprime en premier sur son avenir institutionnel, avant les communes voisines. La Commission suit ainsi la volonté du Conseil-exécutif, et va à l’encontre de la motion Bühler-Daetwyler-Von Känel, qui prône un scrutin à une date unique. Le Grand Conseil bernois aura le dernier mot en janvier prochain. Pour rappel, il avait adopté le texte intitulé « Pour un vote communaliste rapide et fair-play » le 9 juin dernier.

Respecter l’autonomie communale

La Commission des institutions politiques a donc plébiscité le vote en deux temps. Elle a décidé de tenir compte de la volonté des communes de Belprahon, Grandval et Crémines, qui souhaitent s’exprimer uniquement si Moutier décide de quitter le canton de Berne pour rejoindre le Jura. La Commission a aussi décidé de suivre l’avis exprimé par le Conseil du Jura bernois.

Cette décision de la Commission va dans le sens souhaité depuis le début par les communes. Le maire de Belprahon, Michel Leuenberger, s’est ainsi déclaré satisfait. De son côté, Manfred Bühler a pris acte du choix opéré, qui ne va donc pas dans le sens de la fameuse motion. Le député-maire UDC de Cortébert a affirmé respecter ce choix, tout en rappelant que c’est le Grand Conseil qui tranchera dans deux mois. /rch

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.