Motion pour éviter les cas « Bruno Moser »

Le candidat biennois, Bruno Moser, se présente au second tour du Conseil des Etats alors qu'il n'a recueilli que 4'114 voix au premier tour Zoom sur « Le candidat biennois, Bruno Moser, se présente au second tour du Conseil des Etats alors qu'il n'a recueilli que 4'114 voix au premier tour  » (touche ESC pour fermer)
Le candidat biennois, Bruno Moser, se présente au second tour du Conseil des Etats alors qu'il n'a recueilli que 4'114 voix au premier tour

La candidature de Bruno Moser au second tour des élections fédérales suscite de nouvelles réactions. La commission des institutions politiques du Grand Conseil souhaite restreindre l’accès au second tour d’élections au système majoritaire. Elle annonce vendredi, sans citer nommément le candidat biennois, avoir adopté une motion demandant l’introduction d’un nombre minimal de voix à atteindre pour que les candidats du premier tour puissent se représenter au second. Le texte prévoit aussi de restreindre la présentation de nouveaux candidats. Selon la commission, le fait qu’un candidat arrivé avant dernier provoque une nouvelle votation, alors que tous ses devanciers se sont retirés, galvaude la démocratie directe et occasionne des dépenses inutiles. Sont concernées les élections au Conseil-Exécutif, au Conseil des Etats et aux préfectures. Une adaptation mesurée des conditions d’accès n’exclurait pas d’emblée les candidats minoritaires en cas de second tour, conclut la commission. Elle confie le dossier au Conseil-exécutif et lui demande de faire une proposition concrète en ce sens. /ast

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.