Carnage à Paris

 Zoom sur «   » (touche ESC pour fermer)
Plusieurs attentats perpétrés ce vendredi à Paris. Photo: Keystone

10h30: Le bilan des attentats de Paris s’est encore alourdi. On dénombre samedi matin 128 morts. Les six attaques simultanées menées vendredi soir dans la capitale française ont également fait 250 blessés, dont 99 sont dans un état très graves. Les assaillants, munis d’armes ou d’explosifs, ont tiré sur la foule, notamment sur les terrasses de café. La fusillade la plus meurtrière a été perpétrée dans la salle de concert du Bataclan où étaient rassemblés 1'500 personnes. 82 spectateurs au moins y ont perdu la vie. Enfin, des explosions ont retenti aux abords du stade de France où se déroulait une rencontre amicale France-Allemagne.

Les autorités ont évoqué au moins huit assaillants et indiqué qu'ils avaient peut-être encore des complices ou des co-auteurs dans la nature. Ces huit assaillants sont morts, pour la plupart en déclenchant leur ceinture d’explosifs.

Samedi matin, l’enquête se poursuit. Les corps continuent à être évacués, alors que les rescapés sont entendus par la police. Le quartier du Bataclan est toujours bouclé. Des tests ADN sont en cours pour identifiés les terroristes.

Un conseil des ministres exceptionnel s'est tenu au palais présidentiel de l'Elysée, et François Hollande a réuni un conseil de Défense ce matin. Le parquet antiterroriste a été saisi.

 

02h: Plusieurs attentats simultanés se sont produits dans la région parisienne, dans la soirée de vendredi. A deux heures du matin samedi, on dénombre 120 morts dont 4 assaillants. Le bilan reste provisoire et "pourrait être beaucoup plus lourd", selon diverses sources.

Il y aurait plus de quatre-vingts victimes rien qu'au Bataclan. La salle de spectacle a été touchée par une fusillade et une prise d'otages. Un assaut a été donné au bout de quelques heures par les forces de l'ordre. Les trois assaillants présumés ont été tués. Quelque 1500 spectateurs étaient présents dans cette salle pour un concert. Selon un témoin interrogé sur la radio France Info, les assaillants du Bataclan ont tiré en plein dans la foule en criant "Allah Akbar" ("Dieu est le plus grand").

Plus tôt, des fusillades à l'arme automatique ont éclaté à partir de 21h30 environ dans plusieurs endroits de l'est parisien. Au même moment, plusieurs explosions et une attaque kamikaze ont eu lieu aux abords du Stade de France, à Saint-Denis, où se déroulait le match de football France-Allemagne.

Il s'agit des attaques les plus meurtrières à Paris depuis la Seconde Guerre mondiale. "Des attaques terroristes d'une ampleur sans précédent sont en cours dans l'agglomération parisienne. Il y a plusieurs dizaines de tués (...) c'est une horreur", a dit le président français, le visage marqué. Il a ensuite annoncé que l'état d'urgence allait être décrété, les frontières fermées et que des renforts militaires étaient demandés. /AFP + ATS + Cad

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.