Les Biennois disent deux fois non au budget

Erich Fehr - le maire de Bienne, Silvia Steidle - conseillère municipale en charge des finances et Julien Steiner -vice-chancelier de la Ville de Bienne. Zoom sur « Erich Fehr - le maire de Bienne, Silvia Steidle - conseillère municipale en charge des finances et Julien Steiner -vice-chancelier de la Ville de Bienne. » (touche ESC pour fermer)
La Ville de Bienne devra désormais fonctionner avec un budget d’urgence comme en 2014. De gauche à droite, Erich Fehr – maire de Bienne, Silvia Steidle – Conseillère municipale en charge des finances et Julien Steiner – vice-chancelier de la Ville de Bienne.

Le couperet est tombé à Bienne. Le peuple a refusé les deux propositions de budget du conseil municipal dimanche. Les citoyens ont donc suivi les partis de gauche et le collectif Bienne pour tous qui appelaient à dire deux fois non. La première variante proposait une hausse de la quotité d'impôts d'un dixième et un déficit d'environ 3 millions de francs. Elle a été refusée à 59,5 %. La seconde version composait avec une hausse de la quotité de 1,5 point. En contrepartie, la colonie des Cygnes, la Ludothèque et les activités extrascolaires continuaient d'obtenir des subventions. Elle affichait un léger bénéfice. Les Biennois l’ont rejetée à 73,1 %.

Et maintenant?

La Ville de Bienne devra, dès le 1er janvier 2016, fonctionner avec un budget d’urgences. Seuls les contrats pourront être honorés ainsi que les dépenses obligatoires de la Ville. Tout le reste, comme l’embauche de nouveaux collaborateurs ou l’octroi de subventions à des institutions qui n’ont pas de contrat, est gelé jusqu’à l’acceptation d’un nouveau budget.

Le Conseil municipal devra donc présenter un nouveau budget aux membres du Conseil de Ville. Ceux-ci devront se mettre d’accord. « Les gagnants doivent faire un pas et les perdants doivent attraper la main qui leur est tendue » a indiqué Silvia Steidle, conseillère municipale en charge des finances, lors d’une conférence de presse dimanche après-midi. Ces propos font écho aux débats tendus du mois d’octobre au Conseil de Ville. Le nouveau vote est prévu au mois d’avril 2016.

Deux autres objets très largement acceptés

Les Biennois ont en revanche accepté à 90,1 %, l'octroi de superficie de 28'500 mètres carrés à l'entreprise Mikron Agie Charmilles AG. L'entreprise pourra construire sa nouvelle usine aux Champs-de-Boujean. Elle prévoit de créer 250 emplois. La modification partielle du plan d'alignements avec prescriptions spéciales "Cité du 3e âge Bienne-Madretsch" a passé la rampe à 91,5 %.

Le taux de participation est faible, seul 29,9 % des ayants droit ont donné leur avis. /seb

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.