Lutte contre les campagnols : un bon millésime 2015

Il n’y a pas eu trop de campagnols dans les sols jurassiens en 2015. C’est le bilan dressé par la Fondation Rurale Interjurassienne, mandaté par le porteur du projet - la Chambre Jurassienne d’Agriculture - qui vise à lutter contre les rongeurs. Le comptage annuel a été réalisé à la fin du mois d’octobre pour la 23e fois sur trois sites francs-montagnards : aux Rouges-Terres, aux Ecarres et au Noirmont. Le nombre de campagnols « terrestres » a baissé de moitié cette année par rapport à l’an passé. Ces rongeurs ont occupé environ 20% des surfaces observées. « C’est une population présente par cycle. On ne sait pas pourquoi le nombre de rongeurs varie. En ce moment, on est dans un phénomène de marée basse, en matière de campagnols », explique l’animateur des groupes de lutte contre les rongeurs, Yann-David Varennes.

Davantage de rongeurs « des champs »

En revanche, la population des campagnols « des champs » a doublé par rapport à 2014 aux Franches-Montagnes. Cette espèce, plus petite que celle « terrestre », ne se trouve normalement pas en altitude. Selon Yann-David Varennes, cette hausse s’explique notamment par les chaleurs estivales observées en 2015.

Pour rappel, des mesures ont été mises en place en 2015 afin de combattre ces campagnols. Il s’agit de l’usage d’une sorte de charrue pour casser les galeries, le recours à du gaz pour tuer les rongeurs ou encore l’installation de perchoirs pour les rapaces. /bbo

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.