Pas de cours d’auto-défense à l’école

Les enfants n’ont pas besoin de cours d’auto-défense. C’est en substance la réponse du Conseil-exécutif à une motion déposée par Anne-Caroline Graber. La députée UDC de La Neuveville demande au gouvernement bernois d’introduire cette discipline à l’école obligatoire dans le cadre des leçons de gymnastique. Elle estime que la violence est en augmentation dans la société et que l’école doit aider les jeunes à y faire face. Seulement, sa proposition n’a pas convaincu l’exécutif cantonal, qui considère que les mesures préventives contre la violence sont satisfaisantes dans les établissements du canton de Berne. Le gouvernement précise que le plan d’étude romand offre de nombreuses possibilités pour aborder la question de la violence dans le cadre de l’enseignement. Les enfants et les jeunes apprennent déjà à gérer les conflits en classe.

Le Conseil-exécutif souligne par ailleurs qu’il n’est pas réaliste de penser pouvoir inclure ces cours aux leçons de gymnastique sans augmenter les coûts. Les enseignants ne disposent pas des qualifications nécessaires, les cours devraient par conséquent être dispensés par des formateurs qualifiés. Le gouvernement estime donc que la motion d’Anne-Caroline Graber ne se justifie pas et qu’il est inutile de proposer des cours d’auto-défense.

La réponse précise encore que le texte porte sur un domaine ressortissant exclusivement au Conseil-exécutif. Il lui appartient donc de décider en dernier ressort. /mdu

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.