La patinoire d’Erguël sur de bons rails

Le financement de la rénovation de la patinoire d’Erguël se précise. Le projet de chantier de l’infrastructure sportive imérienne a franchi une étape importante. Le Conseil municipal de St-Imier a indiqué mercredi que les dix exécutifs du vallon de St-Imier se sont déclarés d’accord sur le principe d’une contribution financière. Les dix communes, de Sonceboz à La Ferrière, souhaitent participer à ce projet.

Le coût des travaux est estimé à 5 millions de francs, dont 2 millions à répartir entre les communes concernées. Les modalités de financement doivent encore subir quelques ajustements mais la clé de répartition a été définie. Selon le maire de St-Imier, Patrick Tanner, le critère principal est le nombre d’habitants. C’est donc la cité imérienne qui assumera la plus grande charge. La clé de répartition tient également compte de la zone collaboration fusion. La charge imputée à Corgémont et Sonceboz, qui ne font pas partie de cette zone, sera plus faible que celle des autres communes.

Collaboration sportive dans la région

Patrick Tanner souligne l’importance de cette étape. Il estime que ce projet donne un signal fort et pose les bases d’une politique sportive régionale. La nouvelle politique régionale 2016-2019 intègre en effet la volonté d’une collaboration au niveau des grandes infrastructures sportives de la région.

L’avenir de la patinoire d’Erguël se jouera l’année prochaine. Dans un premier temps, le mandat sera attribué à un bureau d’architectes. Le projet sera ensuite soumis aux assemblées communales en juin. À St-Imier, le peuple se prononcera en votation, en principe le 25 septembre 2016. /mdu

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.