VIDÉO - Les téléskis de la région face au manque de neige

Les remontées mécaniques de la région ne semblent pas trop inquiètes face au manque de neige. Grâce à une bonne saison 2014-2015, le téléski des Breuleux peut se permettre de revoir ses ambitions à la baisse même si la neige demeure au centre des préoccupations. Selon Jacques-André Aubry, le président du conseil d’administration du Téléski des Breuleux, deux ou trois saisons sans la présence de flocons serait une catastrophe. Le domaine skiable cherche donc à renouveler ses activités. Cette année, il a introduit une nouveauté - l’airboard. Cette planche gonflable permet de dévaler les pistes à plat ventre. Son utilisation ne requiert que 20 à 30 centimètres de neige, alors que pour une descente à ski 50 à 80 centimètres sont nécessaires. Pour parvenir à un équilibre financier, l’installation jurassienne mise aussi sur la location de la buvette en été.

Pas d’alternative aux Bugnenets-Savagnières

Aux Bugnenets-Savagnières il est également possible de se contenter d’un peu moins de neige, en raison de la performance des machines notamment équipées d’un treuil. Celles-ci remontent et déplacent la neige sur les pistes. Michel Voutat, le président du Conseil d’administrations du téléski des Bugnenets-Savagnières indique qu’en cas de faible quantité de flocons, de nombreux efforts d’améliorations des pistes sont réalisés. Le domaine skiable des Bugnenets- Savagnières n’a cependant pas encore trouvé d’alternative à la classique descente à ski. Michel Voutat indique que les remontées mécaniques pourraient survivre deux saisons sans neige, au-delà, l’avenir deviendrait incertain. A noter encore qu’aucune des deux stations n’utilise des canons à neige. /rdt+anl

 

 

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.