Année politique chargée

Les événements importants ne manqueront pas cette année dans le Jura bernois et le seeland. De nombreuses échéances politiques et électorales marqueront les mois à venir. Nous vous offrons un tour d'horizon.

Quelle forme pour le vote communaliste?

Les députés au Grand-Conseil ouvriront les feux en janvier. Ils devront notamment se prononcer sur la LAJB, la loi qui fixera les modalités des votes communalistes qui doivent se tenir l’an prochain. Les élus diront si Moutier votera sur son appartenance cantonale en premier et les autres communes ensuite, ou si ces scrutins seront organisés le même jour partout.

Un possible basculement à droite du Gouvernement

Février sera marqué par la course au Conseil-exécutif. Le PEV Patrick Gsteiger, l’UDC Pierre-Alain Schnegg et le socialiste Roberto Bernasconi tenteront de décrocher le siège du Jura bernois laissé vacant par Philippe Perrenoud. Les électeurs devront aussi élire le successeur d’Andreas Rickenbacher. Les socialistes prennent le risque de perdre deux sièges et de voir le Gouvernement basculer à droite.

Nouvelle chance pour le budget Biennois

Un mois plus tard, les Biennois se rendront aux urnes pour se prononcer sur le budget de la ville. Une première mouture a été rejetée en novembre, et la cité seelandaise fonctionne depuis sur un plan financier d’urgence.

Election cruciale à la mairie de Moutier

D’autres élections animeront la région en ce printemps et cet automne. Tout d’abord à Moutier, où les Prévôtois devront élire leur nouveau maire. Ce scrutin sera sans aucun doute un signal fort en vue du vote communaliste de 2017.

Renouvellement des autorités à Bienne

Enfin, fin septembre, les Biennois se rendront aux urnes pour élire leur Conseil municipal et le Conseil de ville. /ast

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.