La situation s’envenime entre le Pantographe et Tornos.

Nouvel épisode dans le conflit qui oppose le Pantographe et Tornos. Les relations entre le collectif culturel de Moutier et l’entreprise de machines-outils sont toujours aussi tendues, suite à l’avis d’expulsion prononcé par Tornos, propriétaire de l’usine Juncker occupée par le collectif.

L'accueil de migrants fait jaser

Cette fois ce sont les migrants installés au Pantographe qui suscitent la polémique. Le collectif culturel accueille en effet une dizaine de réfugiés dans ses locaux depuis deux mois. Une situation qui ne serait pas du goût de Tornos. Le Pantographe explique avoir appris que le directeur financier de l’entreprise a pris contact avec le centre d’accueil des réfugiés de Reconvilier, qui gère ces migrants. Le collectif affirme que Bruno Edelmann a exigé la régularisation de cette situation car il n’a pas été mis au courant.

Incompréhension pour le Pantographe

Le Pantographe s’est dit très surpris de cette réaction. « On ne comprend pas pourquoi Tornos se permet de se mêler de nos affaires, sans même passer par nous, alors qu’ils ont cessé toute communication depuis le 2 octobre », a déclaré Ondine Yaffi, membre du comité du collectif. Cette dernière ajoute que ces réfugiés se trouvent en Suisse de manière légale, elle estime donc qu’il n’y a aucune différence avec les artistes régulièrement accueillis depuis 2006. Ondine Yaffi précise encore que le Pantographe n’a pas informé Tornos de ce projet, car l’entreprise refuse tout entretien. Contacté, le directeur financier de Tornos, Bruno Edelmann ne souhaite pas se prononcer sur cette affaire.

La pétition déposée samedi

Le forum culture organise une manifestation de soutien au Pantographe samedi après-midi à Moutier. Une pétition sera remise par les acteurs culturels à l’Hôtel de ville. Le texte s’oppose à l’avis d’expulsion prononcé au mois d’octobre. L’entreprise exige que le Pantographe quitte les lieux d’ici le 29 février. /mdu

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.