Novices et anciens se côtoient à Glovelier

La Sélection nationale des étalons franches-montagnes a démarré vendredi matin à Glovelier. 59 candidats appartenant à 48 propriétaires sont en lice ces deux prochains jours. Les candidats retenus par la commission des juges prendront ensuite part au test en station de 40 jours. Un test qui commencera le 18 janvier prochain au Haras national d’Avenches.

Une première pour certains

Parmi les 48 propriétaires d’étalons, quelques-uns sont des novices dans l’aventure. « Je baigne dans le milieu depuis que je suis toute petite, mais c’est la première fois qu’un cheval est inscrit à mon nom. Cela représente pour moi une certaine fierté, ainsi qu’un certain stress aussi parce que les étalons sont des chevaux plus excités que des juments par exemple, donc il y a un peu plus de risques », explique Charlotte Lachat de Réclère. « Je présente un étalon pour la première fois bien que je ne sois pas étalonnier, mais j’avais envie d’une fois me lancer dans l’aventure. En tant que non-professionnel, c’est beaucoup plus contraignant car par exemple nous n’avons pas forcément les infrastructures adéquates pour élever un étalon », indique Frédéric Mouligneau de La Cibourg.

De la relève bienvenue

Pour les habitués, la présence de ces nouveaux éleveurs est bienvenue. « La sélection n’est pas chasse gardée, c’est un concours ouvert à tout le monde est c’est très bien que des jeunes se lancent dans l’aventure », déclare Denis Boichat, étalonnier depuis 45 ans au Noirmont. « Venir ici ce n’est pas toujours facile ! Les nouveaux vont vite se rendre compte des difficultés, mais il faut qu’ils fassent leurs preuves », précise Denis Boichat. /afa

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.