La BFM s’offre une nouvelle brasserie

Jérôme Rebetez Zoom sur « Jérôme Rebetez » (touche ESC pour fermer)
Avec l'agrandissement de la structure, Jérôme Rebetez espère pouvoir produire 4 à 5 fois plus de bières.

La bière des Franches-Montagnes (BFM) se trouve à l’étroit dans ses locaux. Le directeur et les investisseurs ont annoncé lundi matin devant la presse leur projet de construction d’une nouvelle brasserie d’ici 2018. La structure se situera à 300 mètres de la fabrique actuelle à Saignelégier.

Une production 4 à 5 fois supérieure

Le nouveau bâtiment permettra de multiplier par quatre ou cinq la production de bières. Grâce à un brassage automatisé, plus de 6'000 bouteilles pourront donc être produites chaque heure. L’objectif est également d’augmenter les parts de marché.

" Le secret de la BFM, c’est le soin que nous mettons dans le produit. Malgré l’agrandissement, nous ne ferons aucune concession sur la qualité et la production restera aux Franches-Montagnes." 
Jérôme Rebetez, directeur de la BFM

Joël Vallat, Jérôme Rebetez, et Lionel Socchi Zoom sur « Joël Vallat, Jérôme Rebetez, et Lionel Socchi  » (touche ESC pour fermer)
Le maire de Saignelégier Joël Vallat, Jérôme Rebetez, directeur de la BFM, ainsi que Lionel Socchi du service de la promotion économique du canton du Jura.

7 millions de francs investis pour l’agrandissement

La nouvelle fabrique de bières artisanales naîtra sur un terrain tout proche du bâtiment actuel qui sera d'ailleurs conservé. Sur la parcelle de 5'000 m2 achetée, un peu moins de la moitié sera dédiée à la BFM pour un budget total de 7 millions de francs. Le financement n'est pas encore totalement bouclé. Les fonds proviendront de la brasserie elle-même, mais également d'investisseurs privés.

Le canton du Jura, par son Service de promotion économique, soutiendra le projet par la prise en charge d’intérêts. Selon Lionel Socchi, elle pourra s’élever à « un minimum de 40% durant trois ans », mais le montant définitif reste à définir.

Le maire de Saignelégier Joël Vallat a également tenu à manifester son soutien au projet. Pour lui, la brasserie constitue un « atout majeur pour la commune de Saignelégier et pour la région ».

Nouveaux emplois d’ici 2018

Qui dit expansion, dit création de nouveaux postes. Selon Jérôme Rebetez, la BFM pourrait engager une petite dizaine de personnes d’ici l’ouverture du nouveau site.

La construction de la nouvelle brasserie débutera cette année encore, les machines de production devraient être installées en 2017 lors du 20e anniversaire de la BFM. L’objectif est que tout soit prêt en 2018. /aro

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.