« Un traitement psychiatrique est la seule solution »

Bâtiment du Tribunal Jura bernois - Seeland à Bienne Zoom sur « Bâtiment du Tribunal Jura bernois - Seeland à Bienne » (touche ESC pour fermer)
Le tribunal de Bienne a rendu son verdict lundi (photo: archives)

Infractions à la loi sur les stupéfiants, lésions corporelles simple par négligence, menaces, dommage à la propriété, tentative d’incendie intentionnel par dol éventuel, injures et menaces  contre des agents de polices : le ressortissant dominicain de 28 ans jugé depuis jeudi à Bienne s’est rendu coupable de multiples délits et purgera une peine ferme. Les juges ont rendu leur verdict lundi en fin d’après-midi.

Le tribunal seelandais a prononcé une peine de privation de liberté de 36 mois, sans sursis. Le prévenu a déjà passé 17 mois en prison, et il exécutera le reste de sa condamnation en institution afin de soigner ses troubles psychiatriques. Le tribunal estime que l’homme qui a agressé un rival de diverses manières et à plusieurs reprises ne s’adapte pas à la société et à ses codes, et qu’il faut donc lui venir en aide. Une peine de prison ne servirait à rien, selon le président Maurice Paronitti. Ce dernier indique que la sanction suit les avis des experts médicaux. Un traitement est le seul moyen de resocialiser cet homme qui réagit de manière disproportionnée et violente à la contrariété.

L’accusé a aussi été reconnu coupable de culture de chanvre indoor. Afin d’alimenter cette installation, il s’était connecté illégalement au réseau d’Energie Service Bienne. Il a été condamné à rembourser plus de 14'000 au fournisseur d’énergie. A cela s’ajoutent plus de 75'000 francs de frais divers./ast

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.