« Moutier-Prévôté » réservé aux Prévôtois

Moutier-Prévôté Zoom sur « Moutier-Prévôté » (touche ESC pour fermer)
Moutier-Prévôté succède à Notre Prévôté

« Notre prévôté » change d’identité. Le comité qui milite pour le maintien de Moutier dans le canton de Berne s’appelle désormais « Moutier-Prévôté ». Il l’a annoncé vendredi par voie de communiqué. Cette décision vise à souligner le fait que la ville a tout intérêt à rester dans son bassin naturel géographique, économique et socioculturel. Le comité explique qu’en « cas de rattachement au Jura, Moutier renoncerait à la fusion des onze communes de la Prévôté (11'000 habitants). Elle déciderait d’être un petit Moutier dans un petit canton, plutôt qu’un grand Moutier dans un grand canton ».

Comité réservé aux habitants de Moutier

La structure du comité va aussi changer. Il sera désormais uniquement constitué d’habitants de Moutier. Le porte-parole de « Moutier-Prévôté », Patrick Röthlisberger, déclare que « nous n’avons pas à faire d’ingérence avec des personnes issues d’autres localités ». Il conteste en revanche vouloir faire taire les critiques émises à l’encontre de « Notre Prévôté », qui était ouvert aux habitants de l’ensemble du Jura bernois.

Soutiens externes possibles

Un comité de soutien sera aussi créé dans les semaines à venir et sera accessible à toutes les personnes qui veulent montrer leur volonté de voir Moutier rester bernoise. Il n’aura cependant « aucun pouvoir de précision et ne prendra pas de position officielle », ajoute Patrick Röthlisberger.

« Moutier ville jurassienne » salue cette décision

Contacté par nos soins, le porte-parole du comité autonomiste « Moutier ville jurassienne » approuve cette attitude. Valentin Zuber se réjouit de voir que le débat pourra être mené entre Prévôtois, sans intervention extérieure. Il regrette en revanche la composition de « Moutier-Prévôté ».  « Nous avons affaire à la vieille garde » du camp anti-séparatiste. « Ces personnes ont de vieilles rancoeurs à l’égard de la Question jurassienne. Je pense que le débat sera vite avorté et que pour les gens de ma génération qui voudront  s’engager et débattre avec eux, ce sera un peu compliqué ». /ast

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.