Réforme gouvernementale en vue

Le Grand Conseil bernois Zoom sur « Le Grand Conseil bernois » (touche ESC pour fermer)
Le Grand Conseil bernois devra dans un premier temps valider la motion déposée en novembre

Les tâches du gouvernement bernois pourraient être largement redéfinies à partir de 2018. Vendredi matin, le Conseil-exécutif s'est dit prêt à opérer une réforme gouvernementale. Elle devrait se traduire par une réorganisation des Directions cantonales. Une motion en ce sens a été déposée au Grand Conseil en novembre dernier. Le texte proposait notamment de scinder en deux la Direction de la santé publique et de la prévoyance sociale, et de supprimer la Direction de la justice, des affaires communales et des affaires ecclésiastiques. Les tâches seraient aussi réparties différemment entre les dicastères.

Répartition des tâches inadaptée

L’organisation actuelle des Directions ne correspond plus à la réalité du terrain. Depuis le dernier changement en 1993, certaines ont vu leur tâche augmenter drastiquement, alors que d’autres n’ont pratiquement plus de travail. Les motionnaires indiquent par exemple que plus le temps passe, et plus la réunion de la santé et de la prévoyance sociale au sein d’un même dicastère se révèle irrationnelle.

Travail croisé et lenteurs administratives

A cela s’ajoute une répartition des différents offices peu satisfaisante. Ainsi, la Direction de la Justice, des affaires communales et des affaires ecclésiastiques est en charge des Autorités de protection de l’adulte et de l’enfant, alors que ce poste pourrait être confié à la prévoyance sociale. Un tel changement permettrait d’éviter des redondances lorsque des dossiers circulent entre deux Directions étroitement liées. A terme, les procédures administratives devraient être simplifiées et plus rapides.

Délai difficile à respecter

Le Conseil-exécutif propose au Grand Conseil d’accepter la motion. Il précise toutefois qu’il sera difficile d’appliquer cette réforme dès le début de la nouvelle législature en 2018. D’importants travaux seront nécessaires sur le plan légal, et il faudra aussi procéder à des déménagements d’offices et de services, des changements informatiques et des adaptations budgétaires.

Pas encore de projet concret

Pour l’heure, le Conseil-exécutif ne fait aucune proposition concrète et se réserve le droit de modifier d’autres Directions que celles citées par les motionnaires. Il présentera projet de réforme si le texte est approuvé par le Grand Conseil. Les travaux de mise en œuvre ne seront acceptés que lorsque ce plan aura été validé par le législatif. /ast

 

Partager
Link

Galerie photos liée

04.06.2013
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.