Intégrer les étrangers dans la vie politique biennoise

Le Conseil de ville de Bienne s'est réuni jeudi soir pour la 3e fois de l'année. Zoom sur « Le Conseil de ville de Bienne s'est réuni jeudi soir pour la 3e fois de l'année. » (touche ESC pour fermer)
Le Conseil de ville de Bienne s'est réuni jeudi soir pour la 3e fois de l'année.

Un nouvel outil pour permettre aux étrangers de participer à la vie politique biennoise. Une motion en ce sens de la conseillère de ville verte Lena Franck a été discutée jeudi soir au parlement de Bienne. Le projet prévoit de permettre aux étrangers de récolter un certain nombre de signatures et ainsi de pouvoir présenter une motion devant le législatif.

De son côté, la droite n’a pas adhéré à cette motion. Elle estime que cet outil ne serait que peu utilisé comme c’est le cas dans la ville de Berthoud. Un règlement du même type est également en place en ville de Berne.

A noter que le Conseil municipal estime qu’il s’agit d’un signal fort et important en faveur de l’intégration, même si certains points de la motion devraient être retravaillés. Le texte a été acceptée à une courte majorité.

Le rapport de la commission de gestion fait presque l’unanimité

Les rapporteurs de fractions se sont succédés à la tribune du Conseil de ville de Bienne jeudi soir. Ils devaient donner leur avis sur le rapport de la commission de gestion concernant la vérification spéciale relative l’enquête administrative menée à la Direction de l’action sociale et de la sécurité. Les partis ont tous relevé le bon travail de la commission sur ce dossier. L’UDC a toutefois relevé, à travers son représentant Adrian Dillier, que le parti n’est pas satisfait de l’épilogue de cette affaire. Le parti agrarien souhaite toujours des excuses publiques du Conseil municipal. /seb

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.