Le peuple décidera de l’avenir de la place du Marché-Neuf à Bienne

La place du Marché-Neuf dans son état actuel. Zoom sur « La place du Marché-Neuf dans son état actuel. » (touche ESC pour fermer)
La place du Marché-Neuf dans son état actuel.

La place du Marché-Neuf, les deux rues qui la bordent ainsi que la place des Foulons seront-elles assainies et rénovées ? La population biennoise devra trancher, le 28 février. Le Conseil municipal a présenté mardi ses arguments en faveur du projet d’assainissement et de rénovation. Le coût total du projet est estimé à 4,8 millions, dont deux millions à la charge de la cité seelandaise, le reste étant subventionné par le canton et la Confédération. Le Conseil de ville s’est positionné en sa faveur en août dernier. Mais le projet ne plaît pas à tout le monde. Suite à la décision du législatif, le comité « Non à la place du Marché-Neuf », s’est créé et a récolté plus de 3300 signatures. Raison pour laquelle le peuple est appelé à voter sur ce référendum facultatif.

Le projet

Le projet prévoit de réaménager la place du Marché-Neuf et de mettre en valeur la place des Foulons. Il s’agit également d’assainir les tronçons de la rue du Manège et de la rue du Marché-Neuf qui bordent la place. Quarante nouveaux chênes devraient être plantés sur la place du Marché-Neuf. Un projet qui est muri par la cité seelandaise depuis de nombreuses années. « Cela fait douze ans que nous avons placé ce projet au niveau de la Confédération et du canton. Nous savions déjà, avec l’ouverture du parking de la vieille ville, que nous allions assainir ce périmètre » explique  Barbara Schwickert, conseillère municipale en charge des travaux publics.

Voilà à quoi pourrait ressembler la future place du Marché-Neuf. (photo: ville de Bienne) Zoom sur « Voilà à quoi pourrait ressembler la future place du Marché-Neuf. (photo: ville de Bienne) » (touche ESC pour fermer)
Voilà à quoi pourrait ressembler la future place du Marché-Neuf. (photo: ville de Bienne)

Nouveau régime de circulation

Le projet prévoit de repenser la circulation dans cette zone. Les automobilistes à destination du Jura bernois et de Soleure devraient bifurquer à droite au croisement des rues Dufour et Marché-Neuf. Seuls les usagers en direction de Neuchâtel pourraient encore emprunter ce dernier tronçon. Une idée qui ne séduit pas les membres du comité « Non à la place du Marché-Neuf » dont Joël Pauli, représentant des PME biennoises. « On perd trop de temps dans les bouchons et vouloir pénaliser le trafic au centre-ville tel qu’il est proposé, c’est irresponsable et inadmissible de la part des autorités de la ville de Bienne. Nous sommes également contre le fait que les contribuables paient pour ça.» Le comité estime également que les deux millions prévus pour ce réaménagement pourraient être plus utiles dans d’autres projets.

A noter que le message aux ayants droit, concernant cet objet, sera présenté le 21 janvier lors de la séance du Conseil de ville. /seb

Le projet prévoit de mettre en place un nouveau régime de ciruculation. (schéma: ville de Bienne) Zoom sur « Le projet prévoit de mettre en place un nouveau régime de ciruculation. (schéma: ville de Bienne) » (touche ESC pour fermer)
Le projet prévoit de mettre en place un nouveau régime de ciruculation. (schéma: ville de Bienne)

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.