Trois expos pour une réouverture

Geneviève Petermann, Croque-Messieurs, 2015-2016, Acrylique sur toast et tranche de fromage, 8 x 8 cm, collection de l'artiste. Photographie de Pierre Bohrer. Zoom sur « Geneviève Petermann, Croque-Messieurs, 2015-2016, Acrylique sur toast et tranche de fromage, 8 x 8 cm, collection de l'artiste. Photographie de Pierre Bohrer. » (touche ESC pour fermer)
Geneviève Petermann, Croque-Messieurs, 2015-2016, Acrylique sur toast et tranche de fromage, 8 x 8 cm, collection de l'artiste. Photographie de Pierre Bohrer.

L’heure de la réouverture a sonné pour le Musée des Beaux-arts de La Chaux-de-Fonds. Après une année de travaux, l’institution propose dès samedi trois expositions temporaires ainsi qu’un nouvel accrochage de son exposition permanente.

Hervé Dez et Pablo Fernandez, sans titre, photographie, 2015. Zoom sur « Hervé Dez et Pablo Fernandez, sans titre, photographie, 2015. » (touche ESC pour fermer)
Hervé Dez et Pablo Fernandez, sans titre, photographie, 2015.

C’est la 72e Biennale d’art contemporain qui occupe la majeure partie de l’espace. Le jury a retenu le travail de 46 artistes qui ont tous un lien avec le canton de Neuchâtel. Plusieurs prix seront remis au terme de l’exposition, dont celui du public et le prix des Jeunes critiques, décerné par un jury d’enfants.

Le photographe chaux-de-fonnier Pablo Fernandez et son compère français Hervé Dez présentent Nous ne faisons que passer, une collection de photos prises tout au long de la Ligne des horlogers, de La Chaux-de-Fonds à Besançon. Ce travail a déjà été présenté lors de différentes expositions le long du parcours, mais c’est la première fois que l’entier du trajet est affiché. Plus de trois cents clichés ornent les murs du MBA.

Autres photos, autres regards. Le Musée accueille Lahza 2, regards d’enfants syriens en exil. Le photojournaliste libanais Ramzi Haidar, avec le soutien de l’UNICEF, a distribué 500 appareils photo jetables à des enfants âgés de 7 à 12 ans qui vivent dans des camps. Il en résulte une exposition étonnante et touchante. /mwi

Abdel Al Kafi, 12 ans,  Zakira UNICEF, Liban, photographie. Zoom sur « Abdel Al Kafi, 12 ans,  Zakira UNICEF, Liban, photographie. » (touche ESC pour fermer)
Abdel Al Kafi, 12 ans, Zakira UNICEF, Liban, photographie.

Partager
Link

Galerie photos liée

25.01.2013
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.