Mobiles, tablettes et prestataires informatiques externes sous la loupe

Les prestataires externes de services informatiques et les terminaux mobiles, comme les téléphones portables et les tablettes, sont au cœur du rapport 2015 du Bureau pour la surveillance de la protection des données.  Il a encore décelé des lacunes en contrôlant divers projets et systèmes l’an dernier a indiqué le bureau dans un communiqué vendredi.

Appliquer les consignes de sécurité

Le Bureau a également vérifié l’application des consignes de sécurité de l’information et de protection des données en ce qui concerne les systèmes informatiques utilisés dans le domaine de l’asile. Il a identifié des lacunes considérables à combler d’urgence aussi bien dans l’unité de prise en charge des requérants d’asile qu’au sein du Service cantonal des migrations qu’il a contrôlés. Leurs moyens de communication électronique notamment ne répondent pas aux exigences de sécurité.

Des lacunes dans la protection des données sur les mobiles et les tablettes

Le contrôle du système de gestion des terminaux mobiles de la Police cantonale a démontré la nécessité absolue d’un système de protection des données adéquat sur ces appareils, permettant par exemple d’effacer les données sensibles en cas de perte. Les autres services administratifs utilisant ce genre d’appareils ont eux aussi des progrès à faire. Le Commandement de la police a réagi en prenant des mesures techniques et organisationnelles. La sauvegarde et l’exploitation des données de géolocalisation ont par exemple été interdites. /comm-seb

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.