Deux affaires mais une audience au Tribunal de Bienne

Le tribunal régional Jura bernois-Seeland à Bienne. Zoom sur « Le tribunal régional Jura bernois-Seeland à Bienne. » (touche ESC pour fermer)
Le tribunal régional Jura bernois-Seeland à Bienne.

Quarante mois de privation de liberté. C'est ce que requiert le ministère public du canton de Berne à l'encontre d'un homme de 34 ans. Il doit répondre de lésions corporelles graves, de tentatives de lésions corporelles graves et de rixe devant le Tribunal régional Jura bernois-Seeland à Bienne. Les faits se sont produits entre 2014 et 2015 dans la cité seelandaise.

Le déroulement des faits

La première affaire s'est déroulée le 20 avril 2014 au sein de l'établissement New El Coco Bar. Alors que le prévenu dansait une bouteille à la main, un homme a tenté de lui expliquer que cette pratique n'était pas tolérée par l'établissement. Le prévenu a alors donné un coup de poing dans le visage de l'homme puis l'a frappé une seconde fois à l'aide d'une bouteille en verre. A noter que les déclarations de la victime et du prévenu ne concordent pas sur les raisons de la querelle.

Le prévenu est également entendu dans le cadre d'une seconde affaire qui s'est également déroulée dans la cité seelandaise. Les faits sont difficiles à établir car les évènements se sont déroulés rapidement et les caméras du Kiss-Bar ne fonctionnaient pas ce 19 mars 2015. Un individu faisant partie d'un groupe de quatre hommes a brisé une bouteille de whisky sur la tête du prévenu. Les raisons de son geste n'ont pas pu être clairement déterminées. Suite à ce coup, le prévenu s'est alors retrouvé couvert de son propre sang. Qui a commencé la bagarre? La question demeure toujours! L'altercation s'est poursuivie à l'extérieur. Selon des témoins, le prévenu a été roué de coups par le groupe d'hommes. L'accusé a ensuite donné au moins deux coups de couteau à l'un des quatre hommes. Il a été placé en détention préventive le jour même. La majorité des faits ne sont pas contestés par le prévenu.

A noter encore qu'une procédure pénale pour rixe est dirigée contre l'homme qui a reçu deux coups de couteau. Le ministère public requiert une peine-pécuniaire de 40 jours amende au taux journalier de 30 francs. /seb

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.