Passages de flambeaux au SIAMS

Le ruban d'ouverture coupé lors de la 15e édition du SIAMS à Moutier Zoom sur « Le ruban d'ouverture coupé lors de la 15e édition du SIAMS à Moutier » (touche ESC pour fermer)
Le ruban d'ouverture coupé lors de la 15e édition du SIAMS à Moutier

Moins de politique et plus de microtechnique. C'est l'accent qu'a voulu mettre le SIAMS lors de son inauguration mardi. Le salon des moyens de production microtechniques a ouvert ses portes au Forum de l'Arc à Moutier pour la quinzième fois. Quatre cent trente-sept exposants y tiennent leur stand jusqu'à vendredi. Impossible d'échapper à la politique pour autant, du fait des nombreux départs : c'est le dernier salon pour Francis Koller en tant que directeur, pour Maxime Zuber en tant que maire de Moutier et pour Philippe Perrenoud en tant que conseiller d'Etat bernois.

La bise de Francis Koller à Doris Leuthard

Le fondateur du SIAMS tire sa révérence avec humour en relatant les débuts de la manifestation, préparée autour d'une fondue. Se remémorant les visites successives des différents conseillers fédéraux, il relate la fascination de Joseph Deiss pour les violons décorant l'un des stands, la répartie de Jean-Pascal Delamuraz... et la bise faite à Doris Leuthard, sur un pari. Confiant pour l'avenir, il ne tarit pas d'éloges envers son successeur, Pierre-Yves Kohler.

Nouveaux interlocuteurs politiques

Du côté des politiques, tous saluent l'importance du salon. « Berne est un grand canton industriel » affirme le conseiller d'Etat sortant Philippe Perrenoud, qui assure le soutien de ses successeurs à la manifestation. « J'ai eu plus de leçons à prendre qu’à donner en fréquentant les milieux industriels » déclare quant à lui Maxime Zuber, le maire de Moutier, dont le successeur sera connu en juin. /sca

Partager
Link

Galerie photos liée

19.04.2016
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.