Chômage partiel et licenciements chez Tornos

Tornos vit des moments difficiles. Face à la crise économique, l’entreprise prévôtoise de machines-outils a pris des mesures d’économie. Depuis une quinzaine de jours, environ la moitié des employés a été placée au chômage partiel. Cette information de notre rédaction a été confirmée par le syndicat UNIA ainsi que par Tornos. L'entreprise emploie actuellement 397 employés en Suisse. Le 13 avril dernier, le fabricant de Moutier affirmait que la situation économique était toujours incertaine et tablait sur un premier semestre plutôt en demi-teinte. Compte tenu de cette situation, la société avait indiqué qu’elle prendrait des mesures ponctuelles à court terme, telle que la mise en place de chômage partiel. C’est désormais chose faite.

Depuis le début de l’année, dix personnes, proches de la retraite, ont été licenciées. Selon le directeur financier, cette mesure n’est pas directement liée à la situation économique actuelle mais s’inscrit dans la stratégie générale du groupe. Bruno Edelmann n’a pas précisé si de nouveaux licenciements seraient prononcés.

D’après UNIA, les personnes qui ont été licenciées ont bénéficié de mesures d’accompagnement. Le syndicat indique toutefois que la situation n’est pas totalement satisfaisante. Il s’inquiète pour la suite des opérations, mais également pour l’avenir de l’industrie de façon plus générale.

Pour Bruno Edelmann, la situation économique actuelle est difficile, mais il s'attend à une amélioration au cours du deuxième semestre. Le président de la commission du personnel, Gilles Bandelier, ne se montre pas non plus très inquiet, il confie toutefois que l'atmosphère est assez tendue au sein des employés./mdu

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.