Contresens sur l'A16: déjà six alertes en 2016

Sortie A16 Zoom sur « Sortie A16 » (touche ESC pour fermer)
Certaines entrées et sorties d'autoroutes pourraient être à l'origine du problème

Aller de Bienne à Delémont par l’autoroute A16 n’est pas sans risque. Rien que depuis le début de l’année, six alertes de contresens ont été diffusées par la centrale d’information routière Viasuisse, basée à Bienne. Une majeure partie des cas ont été signalés à la hauteur de La Heutte. Si bien que l’autoroute A16 fait partie des autoroutes les plus touchées par ce phénomène en Suisse, compte tenu de sa longueur limitée et de son trafic moins dense qu’ailleurs.

Comment l’expliquer ? S’agit-il d’un dysfonctionnement dans le système d’alertes ? Pour Angela Pasquariello, rédactrice à Viasuisse à Bienne, les alertes proviennent d’appels de la police ou des automobilistes et non de capteurs automatiques. Il se peut malgré tout que les alertes soient fausses ou que l’automobiliste en cause ait pu quitter l’autoroute avant même que la police ait pu le constater.

Le maire de Villeret témoigne

Reste que les habitants de la région ont de quoi être inquiets : à commencer par le maire de la commune de Villeret, Richard Habegger, lui-même confronté le mois dernier à un véhicule à contresens entre Frinvillier et La Heutte.

L’homme se rendait à Bienne lorsqu’il vu une voiture avec des plaques étrangères monter en sens inverse. Le maire s’est rabattu sur la piste de droite, avant de faire des appels de phare, de klaxonner et d’appeler la police. Depuis, Richard Habegger se jure ne plus jamais rouler sur la voie de dépassement, en allant ou en revenant de Bienne. Il demande surtout aux autorités compétentes de prendre toutes les mesures possibles pour éviter d’éventuels drames. Le nombre élevé de cas sur l’A16 prouve à ses yeux que la signalisation routière n’est pas suffisante.

Nelly Schindelholz, maire de Péry-La Heutte, reconnaît elle aussi que les contresens sur l’A16 font partie des sujets de préoccupation des habitants de sa commune. Elle estime que les sorties en cul de sac à Péry ou à Sonceboz peuvent induire certains automobilistes en erreur. L’élue attend que l’Office fédéral des routes prenne des mesures pour renforcer la signalisation.

Des caméras de surveillance ?

À l’Office fédéral des routes, on juge la situation alarmante si tant est que les chiffres de Viasuisse correspondent à la réalité. Pour l’heure, les informations de la police n’ont pas permis de les confirmer, ni de les infirmer. En attendant, l’OFROU entend vérifier que la taille des panneaux de sens interdit corresponde aux normes en vigueur. De plus, son porte-parole, Olivier Floc’hic, précise que le tronçon problématique sera en chantier pendant plusieurs années, l’occasion éventuellement d’installer des caméras de surveillance. Enfin, l’OFROU encourage les autorités locales à lui communiquer tout épisode de contresens, afin d’envisager au mieux les mesures adéquates. /gwe

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.