Enseignants bernois mal lotis

Les salaires des enseignants bernois ne sont pas compétitifs, selon une étude rendue publique mardi par le canton de Berne. Elle a comparé leur traitement avec celui accordé à leurs homologues dans 13 cantons Suisses. Le gouvernement bernois considère que l’amélioration de l’évolution salariale et le rattrapage des retards restent prioritaires.

Le revenu des enseignants bernois devrait progresser légèrement d’ici sept à dix ans, et ceci à tous les degrés scolaires. La démarche vise notamment à pouvoir recruter et fidéliser suffisamment de personnel motivé et qualifié, selon le Conseil-exécutif. Pour remplir cet objectif, 1,5% de la masse salariale est chaque année consacrée à la progression individuelle des traitements. Cette évolution doit être garantie même si les perspectives des finances cantonales s’assombrissent à nouveau. Malgré ces mesures, le gouvernement bernois annonce que des retards salariaux vont persister.

L’étude met aussi en évidence le nombre élevé de leçons obligatoire à dispenser chaque année dans certains degrés. Dans ce domaine, aucune réduction générale n’est à l’ordre du jour. Le canton étudiera les possibilités de décharge à court terme, notamment dans le domaine des tâches parallèles à l’enseignement.

Enfin, point positif, les enseignants bernois disposent de meilleures conditions dans certains domaines, notamment en ce qui concerne la valorisation des formations continues et les congés paternités. /ast

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.