Comment bien vieillir chez soi?

Alain Berset Zoom sur « Alain Berset » (touche ESC pour fermer)
Alain Berset était de passage à Bienne mardi (photo: archives)

De quelles offres les aînés ont-ils besoin pour pouvoir conserver leur autonomie ? Qui fournit ces prestations, et surtout, qui les finance ? Ce sont autant de questions qui ont été abordées mardi à Bienne. Pro Senectute suisse a tenu son colloque national au Palais des congrès. 500 personnes ont discuté de la question du bien vieillir à domicile avec des spécialistes issus des domaines politiques, économiques et des soins. Le Conseiller fédéral Alain Berset a notamment fait le déplacement.

La Confédération ne reste pas les bras croisés

Pérenniser le système des retraites et soutenir les proches aidants : le Chef du département de la santé a présenté ses priorités mardi après-midi et a défendu la réforme « Prévoyance vieillesse 2020. Alain Berset a aussi indiqué que les premières mesures de la stratégie « Santé 2020 » seraient présentées cet automne.

Cadre légal à définir

De son côté, le directeur de Pro Senectute Suisse, Werner Schärer, retient les éléments suivants : dans le domaine du soutien des aînés à la maison, les bases légales sont insuffisantes, les offres lacunaires, et les moyens financiers problématiques. L’organisation se dit favorable à la création d’une loi fédérale pour régir le droit à une aide et à des soins à domicile.

Aînés de plus en plus longtemps à domicile

Selon les chiffres présentés hier, 90 % des plus de 65 ans et 57 % des plus de 85 ans vivent à domicile. Cette tendance s’inscrit en hausse. Les coûts d’assistance devraient augmenter de 45 % d’ici 2030 pour atteindre 10,5 milliards de francs. /ast

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.