Moutier peut accueillir un chauffage à distance

La cité prévôtoise est favorable à l’installation d’un chauffage à distance. Le périmètre regroupant le centre-ville et la zone industrielle y est en tout cas propice, selon une étude menée par le bureau Planair. Deux de ses représentants se sont exprimés lundi soir à Moutier lors de la séance du Conseil de ville. Ils ont présenté un rapport de faisabilité d’un chauffage à distance en ville de Moutier.

Selon les résultats de cette étude, l’installation d’un tel équipement fait sens d’un point de vue énergétique et économique pour plusieurs raisons : la ville ne dispose actuellement pas de réseau de gaz, la politique énergétique de la commune est favorable et des ressources de bois sont disponibles. L’étude soulève tout de même certains points négatifs, la densité énergétique est insuffisante dans certaines zones de la ville par rapport à l’investissement. Ce dernier se monterait à 11 millions de francs, sans compter les subventions cantonales. Le projet est à présent entre les mains de la Municipalité, qui devra s’atteler à ce gros chantier.

Des interpellations au menu de la soirée

Une fois la présentation sur le chauffage à distance terminée, le Conseil de ville a repris le fil de sa séance. Le Conseil municipal a répondu à plusieurs interpellations. Concernant le texte du PLR à propos de la location des logements des Pavillons de la Birse, l’exécutif prévôtois a indiqué qu’une personne avait été engagée pour promouvoir ces résidences. Il estime par ailleurs que l’ouverture de Médicentre SA en juillet aura un effet positif sur les locations.

La réponse à l’interpellation urgente relative aux risques de débordements liés à l’expulsion du Pantographe a pour sa part été repoussée à la prochaine séance. Son unique signataire, Pierre-Alain Droz, étant absent.

Enfin, le Rauraque a développé son interpellation « Projet d’intégration de Moutier au réseau Noctambus Jura : où en sommes-nous ? ». En octobre 2014, un postulat avait été accepté par le Conseil de ville. Le texte demandait d’étudier la possibilité d’intégrer Moutier au réseau nocturne jurassien. Une année et demie plus tard, la situation n’a pas évolué. Le Rauraque demande donc au Conseil municipal de faire part de ses avancées sur ce projet. /mdu

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.