Quatre nouvelles aires pour les gens du voyage

Le canton de Berne prend les choses en main pour accueillir les gens du voyage. Le Conseil-exécutif souhaite créer quatre nouvelles aires de séjour sur son territoire. La Direction de la justice, des affaires communales et de l’organisation du territoire a présenté un plan massif jeudi à Berne. Elle propose au Grand Conseil d’octroyer deux crédits : l’un de 2,655 millions de francs et l’autre de 9,31 millions de francs.

Trois nouvelles zones

Le premier crédit de 2,655 millions de francs sera destiné à la réalisation de trois sites pour les gens du voyage suisses. Des aires de séjour devraient ainsi voir le jour à Cerlier, Muri et Herzogenbuchsee. Les trois communes ne s’opposent pas au projet. Le crédit couvre les coûts d’étude et de réalisation. Le canton de Berne garantit par ailleurs qu’il financera 80% des déficits éventuels, ainsi que les interventions de la police cantonale.

Les gens du voyage étrangers à Meinisberg

La deuxième partie du projet consiste à mettre en place une aire de transit pour les gens du voyage étrangers. Après plusieurs études, c’est finalement le site de Meinisberg qui a été retenu. Entre 120 et 200 personnes au maximum pourront s’installer sur la parcelle de 12'500 m2.

Les coûts, qui se chiffrent à 9,3 millions de francs, sont très élevés par rapport à la première partie du projet. Le Conseil-exécutif explique cela par le fait que cette zone devra recevoir des groupes plus importants, la surface à consolider et à équiper en eau et en électricité est donc nettement plus grande. Les coûts de desserte du terrain s’avèrent également plus élevés, car il est éloigné d’autres zones habitées. Enfin, l’aire de transit prévue se trouve dans une zone archéologique protégée. La réalisation mettant à mal les vestiges, elle imposera des fouilles de sauvetages préalables.

La ville de Bienne s’est par ailleurs déclarée prête à exploiter cette aire de transit. La totalité des éventuels déficits sera prise en charge par le canton de Berne.

Une participation neuchâteloise ?

Selon une information de la RTS parue ce matin, le canton de Neuchâtel songe à participer financièrement au plan bernois plutôt que de proposer ses propres sites. Il propose de verser une forme de cotisation annuelle. Le conseiller d’Etat Christoph Neuhaus s’est dit surpris par cette annonce. Il estime que chaque canton doit prendre ses responsabilités, les gens du voyage ont besoin d’aires de transit dans tout le pays. « Ce n’est pas au canton de Berne de régler tous les problèmes, on est tous responsables ». /mdu

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.