Quand une députée joue avec le droit à l'image

La députée UDC Anne-Caroline Graber Zoom sur « La députée UDC Anne-Caroline Graber  » (touche ESC pour fermer)
La députée UDC Anne-Caroline Graber estime que sa publication n'enfreint pas le droit à l'image

Poster une image sur Facebook peut parfois provoquer des réactions d’une ampleur inattendue, surtout lorsque l’on est un élu politique. La députée UDC au Grand Conseil Anne-Caroline Graber en a fait l’expérience mardi. La Neuvevilloise a publié l’une de ses photos, montrant une femme musulmane en burka, appuyée contre un mur téléphone à la main. Le commentaire suivant accompagne l’image : « Son mari n’a pas trop apprécié qu’on la photographie… Il est vrai que le risque est grand qu’on la reconnaisse sur Facebook ». Les commentaires indignés n’ont pas tardé à surgir.

De l'humour léger

Certains parlent de manque de respects aux femmes, d’autres s’enfoncent dans un débat stérile sur la religion, nous ne jouerons pas les arbitres ici. Anne-Caroline Graber répond pour sa part qu’elle a fait de l’humour léger, sans porter atteinte à la dignité de cette personne que l’on ne peut pas identifier en raison de son habillement, et qui ne se reconnaitrait pas elle-même, selon la députée.

Et la loi dans tout ça?

Une personne s’interroge tout de même sur la légalité d’une telle publication. Et c’est bien la question du droit à l’image qui se pose. Il est interdit en Suisse de photographier une personne précise sans son consentement, ni d’utiliser son image, à moins d’un intérêt privé ou public prépondérant. N’est-ce pas maladroit de la part d’une élue au Grand Conseil d’aller ainsi à l’encontre d’un droit absolu garanti par l’article 28 du code civil ? Anne-Caroline Graber répond qu’il serait intéressant de voir un procès sur ce cas précis: (son disponible uniquement depuis la version classique du site Internet)

Anne-Caroline Graber se dit encore surprise par les réactions engendrées par sa publication. Les commentaires se comptent par dizaines à l’heure actuelle. La députée déclare qu’un message humoristique se moquant du pape ou de la religion juive n’aurait certainement donné lieu à aucun commentaire. /ast

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.