Un été mi-figue mi-raisin pour le tourisme régional

camping Zoom sur « camping » (touche ESC pour fermer)
Les campeurs ont profité du soleil dans le Jura bernois aux mois de juillet et août.

L’heure est au bilan pour le tourisme du Jura bernois alors que l’été touche gentiment à sa fin. Après un mois de juin difficile, lié principalement à la météo et l’Euro 2016 de football en France, le tourisme de la région a repris du poil de la bête selon le directeur de Jura bernois tourisme. Pour Guillaume Davot, la saison estivale se déroule très bien. Parmi les principales attractions qui ont attiré les touristes, il y a le parc Chasseral, la Neuveville, ou encore les éoliennes.

L’hôtellerie sur la pente descendante

Pour l’hôtellerie en revanche, la situation est moins réjouissante. Comme en 2015, Guillaume Davot constate une baisse des nuitées dans les hôtels dans les contrées jurassiennes. Cette chute est en partie liée à la diminution de la clientèle industrielle qui remplit habituellement environ 60% des hôtels de la région.

Période contrastée pour les campings

Du côté de la parahôtellerie, en particulier les campings du Jura bernois, le bilan est pour l’heure relativement contrasté en fonction des régions, même si les statistiques ne sont pas encore toutes officiellement tombées. Au camping de Tavannes par exemple, un peu plus de 200 nuitées ont été répertoriées au mois de juillet. Un résultat légèrement supérieur aux années précédentes. Au camping de Prêles, le constat est identique, même si son directeur, Roland Matti, n’a pas pu nous donner de chiffres précis. Pas de chiffres non plus du côté du camping de la Plage à la Neuveville. Mais selon son directeur, c’est une année qui s’annonce difficile. / jefa

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.