Attirer les touristes dans le vallon de Saint-Imier

 Zoom sur «   » (touche ESC pour fermer)
Le cheval attire passablement de touristes dans le Jura bernois. (photo: archives)

« Un pour tous, tous pour un ». Cette locution peut être utilisée pour définir la nouvelle stratégie de Jura bernois Tourisme pour le vallon de Saint-Imier. L’objectif consiste à développer l’offre touristique pour la région en s’appuyant sur l’ouverture du nouveau centre de visiteurs de la chocolaterie Camille Bloch à l’automne 2017. Plus de 100'000 personnes seront attendues par année.

Une journée de réflexion a été programmée lundi à la Maison Chasseral-Les Savagnières. Tous les partenaires touristiques régionaux étaient invités pour trouver ensemble une méthode qui a pour but de vendre et de développer le tourisme dans le vallon de Saint-Imier. « Les infrastructures doivent être mieux mises en avant. Je pense par exemple à l’hébergement ou aux offres de mobilité douce », explique Guillaume Davot, le directeur de Jura bernois Tourisme. L’office engagera d’ailleurs une personne pour développer l’attrait au vallon de Saint-Imier ; un autre poste sera créé l’année prochaine pour la région Bienne-Seeland.

Les touristes qui visitent le Jura bernois viennent du nord-est de la Suisse pour 60 à 70% d’entre eux. Guillaume Davot a son explication : « C’est la nature qui attire ces visiteurs. Chez nous, elle est encore préservée. La thématique du cheval intéresse beaucoup ». Par contre les Romands boudent un peu notre région. Les Genevois, Vaudois et Valaisans se font rares sous nos contrées. « C’est effectivement un souci. Les conditions d’accès ne sont pas forcément favorables. Mais c’est en train de changer », conclut le directeur de Jura bernois Tourisme. /jeb

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.