Le Jura se met à la permaculture

Nadine Corbat et Manuel Chalverat, devant une Zoom sur « Nadine Corbat et Manuel Chalverat, devant une
Manuel Chalverat et Nadine Corbat, deux membres de l'Association jurassienne de permaculture, devant une "butte" de permaculture.

De plus en plus de Jurassiens se mettent au vert, et certains à la permaculture. Ce système de gestion durable est en quelque sorte le nouveau « bio » : il s’agit de cultiver son jardin sans produits, sans machines. Des moyens naturels, qui laissent Dame Nature faire le travail.
Inspirée par le film "Demain", qui propose des alternatives écolos, Nadine Corbat a donc mis en place l’Association jurassienne de permaculture, en lien avec le site internet Permaculture.ch.
« Nous allons faire le relais dans la région, apprendre aux personnes intéressées ce qu’il est possible de faire ici. Parce qu’on ne cultive pas la même chose dans les Franches-Montagnes  que sur la Riviera vaudoise, par exemple ! », explique-t-elle.

L’association s’adressera à tout le monde, même si pour le moment, les grandes exploitations ont du mal à appliquer ce mode de culture : « Ca demande beaucoup de main d’œuvre et pas du tout de machines. On ne peut pas demander aux grandes exploitations de tout bouleverser d’un coup ! Mais de plus en plus, les agriculteurs veulent eux aussi travailler pour la durabilité », ajoute Nadine Corbat.

Des ateliers et des conférences, au sujet de la permaculture, se tiendront à la Fondation Rurale Interjurassienne de Courtemelon. La première conférence, organisée par la FRIJ et intitulée « Après Demain »,  se tiendra le 8 décembre 2016 à Courtemelon.\cto

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.