« Nous voulons renouer le contact avec la population »

L'armée suisse sera présente de vendredi à dimanche à Bienne Zoom sur « L'armée suisse sera présente de vendredi à dimanche à Bienne » (touche ESC pour fermer)
L'armée suisse sera présente de vendredi à dimanche à Bienne

L’armée vient à la rencontre de la population seelandaise. La Brigade blindée 1, qui compte environ 8'000 hommes, présentera ses domaines d’action et de compétence de vendredi à dimanche à Bienne. Des bataillons d’exploration et d’aide au commandement seront présents pour répondre aux questions du public. Une dizaine de véhicules seront aussi présentés, ainsi qu’une exposition. La manifestation se tiendra sur la Place du Marché Neuf, ainsi que sur la place centrale.

Par ce type d’action, l’armée suisse veut casser son image de Grande muette. Depuis le début des années 1990, son contingent est passé de 800'000 à 220'000 hommes. Ce nombre sera encore divisé par deux. « Cette diminution a provoqué une rupture de contact avec la population et a donné un côté secret à l’armée, qui est désormais moins visible », explique le major Christian Chenaux.

La ville de Bienne a été retenue car elle est à la pointe de la technologie, grâce notamment à l’horlogerie, toujours selon Christian Chenaux. L’armée veut ainsi montrer qu’elle aussi dispose de technologies modernes pour accomplir sa mission. Cela permet aussi de tirer des liens, notamment via une conférence qui aura lieu au Palais des Congrès vendredi à 17h30, sur inscription. Elle s’intitule « L’impact du contexte géopolitique sur l’économie et la situation sécuritaire ». Des experts en sécurité et des patrons de l’horlogerie prendront notamment part à cette table ronde.

En ce qui concerne le budget de cet événement, Christian Chenaux explique qu'il ne provoque aucune dépense supplémentaire. Il est entièrement financé par les sommes allouées aux cours de répétition. /ast

Une brigade blindée, qui comporte notamment des chars d'assaut, a-t-elle encore une raison d'être à l’heure des attaques terroristes perpétrées par de petits groupuscules et du combat de  localité ? La réponse du major Christian Chenaux (uniquement depuis la version classique du site internet):

L’armée à la rencontre des Seelandais

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.