La Sentinelle des Rangiers sous l’éclairage de l’histoire

Les restes de la Sentinelle des Rangiers Zoom sur « Les restes de la Sentinelle des Rangiers » (touche ESC pour fermer)
Les restes de la Sentinelle des Rangiers

La Sentinelle des Rangiers s’offre à nouveau à la vue du public. Ses vestiges se dévoilent samedi dans le cadre des Journées européennes du patrimoine. Ils sont visibles de 9h à 17h au dépôt cantonal de la rue du Voirnet 56 à Delémont. L’occasion de voir ce qu’il reste de l’œuvre de Charles L’Eplattenier, érigée en 1924, et qui a connu une histoire pour le moins mouvementée. Une table ronde prévue à 14h au Musée jurassien d’art et d’histoire tentera par ailleurs d’apporter de nouveaux éclairages sur le monument, tout en dépassionnant le débat.

Regard historique

La statue, érigée en 1924 en commémoration de la mobilisation de 1914-1918, a vu sa symbolique patriotique renforcée avec la 2e guerre. C’est à partir des années 1960, avec les temps forts de la Question jurassienne, qu’une nouvelle signification est apposée au monument par les autonomistes. Après quelques graffitis attribués au FLJ, le front de libération du Jura, c’est en particulier la manifestation du 30 août 1964 qui marque les esprits. Organisée en commémoration des deux mobilisations, cette manifestation fut l’occasion d’une contre-manifestation du Rassemblement jurassien, qui suscita une telle confusion qu’il fut impossible au conseiller fédéral Paul Chaudet et au conseiller d’Etat bernois Virgile Moine de prendre la parole.

Dans le contexte des places d’armes notamment, la statue a revêtu un aspect militaire très mal vu par les autonomistes jurassiens. Le Groupe Bélier, à l’origine des actes de vandalisme qui ont causé la destruction du monument en 1984 et 1989, y a vu le symbole de l’immobilisme de la Confédération dans la Question jurassienne. Au moment de briser la tête de la statue en 2004, le groupe a par ailleurs fait référence à la responsabilité fédérale dans l’éclatement du Jura.

Aujourd’hui, une partie de la population jurassienne n’est pas en âge d’avoir vu la Sentinelle dressée dans les Rangiers. L’heure semble propice pour porter un regard plus serein sur ces vestiges. /iqu

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.