Gronde contre les CFF

La Neuveville a dû mal à avaler la pilule. La décision des CFF de supprimer la vente de billets de train en magasin dans 52 villes suisses, dont La Neuveville et St-Imier n’est pas du goût de tous. Le maire de la cité médiévale a fait part de son mécontentement dans le Matin lundi. Selon le quotidien, Roland Matti a adressé un courrier à l’ancienne régie fédérale. Il dénonce notamment le fait que le bâtiment qui abrite le magasin aurait pu être érigé sans permis de construire car la vente de billets de train y était possible. Il estime donc que l’existence même de l’immeuble est intimement liée à la vente des titre de transport. Ce que contredit la porte-parole des CFF, Donatella Del Vecchio.

(son uniquement disponible depuis la version classique du site)

Donatella Del Vecchio

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.