L'avenir en ligne de mire

Valbirse prépare son avenir. Les autorités de la commune ont dévoilé lundi soir, lors du Conseil général, un document intitulé « Vision Valbirse 2040 ». Il a été élaboré par la commission de gestion du territoire créée suite à la fusion de Malleray, Bévilard et Pontenet.

Avec cette planification, Valbirse souhaite relever plusieurs défis de taille. Parmi eux, il y a par exemple l’ouverture complète de l’A16, l’an prochain, qui obligera la commune à revoir sa planification territoriale pour ne pas devenir une cité-dortoir. Elle devra aussi répondre au vieillissement de la population, ce qui implique de fournir des services et des infrastructures adaptées aux personnes âgées.

Par ailleurs, Valbirse souhaite développer son image. La fusion a permis à la commune de gagner en importance au niveau régional. Elle veut aujourd’hui se positionner en tant que centre de la Vallée de Tavannes, et accueillir des services régionaux et cantonaux. En termes de population, enfin, Valbirse fixe un objectif de 4'750 habitants en 2040, contre 4039 au début de cette année.

Les autorités de la Valbirse ont aussi profité de l’occasion pour présenter leur programme de législature pour la période 2015-2018. À noter encore que le Conseil général a refusé de créer un financement spécial pour un nouveau bâtiment communal hier soir, qui devait être alimenté annuellement de 87'500 francs pendant quatre ans et qui devait permettre d’acquérir un terrain pour la construction de nouveaux locaux pour l’Ecole à journée continue et les Services techniques de la commune. Selon la presse régionale, cette proposition a été balayée par 20 non, contre quatre oui et trois abstentions.

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.