Pas de persécutions dans les centres d’accueil

(archives) Zoom sur « (archives) » (touche ESC pour fermer)
(archives)

Il n’y a pas de réfugiés chrétiens persécutés par des réfugiés musulmans dans le canton de Berne. C’est en substance la réponse du Conseil-exécutif à une question de la députée UDC de La Neuveville Anne-Caroline Graber. Cette dernière s’interrogeait après avoir lu un article dans le journal allemand Die Welt, qui expliquait que ce type de persécutions existait dans des centres d’accueils de Bavière, de Saxe ou dans le Brandebourg. Des contrôles ont été faits, et aucune situation de ce type n’a été constatée.

Les vérifications ont été menées par l’Office de la population et des migrations avec le concours des services d’aide sociale en matière d’asile. Ils n’ont mis au jour aucune forme d’oppression au sein des centres d’accueils collectifs. Si les personnes qui travaillent dans les centres ne parviennent pas à gérer les conflits, elles appellent alors la police cantonale. Afin d’éviter au maximum les tensions, les réfugiés sont placés dans des dortoirs avec des personnes originaires des mêmes régions, pour autant que la situation le permette. Le Conseil-exécutif ne prendra donc aucune mesure supplémentaire.

Le canton ajoute que les personnes relevant du domaine de l’asile sont ponctuellement informées des grands axes du système juridique suisse ainsi que des droits fondamentaux et devoirs qui incombent à chacun. Des actions de sensibilisation sont aussi menées pour faciliter le contact entre les personnes relevant du domaine de l’asile et les autorités. /ast

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.