Les députés s'emparent du chantier de Loveresse

Quelque 150 personnes sont réunies à l'Hôtel du gouvernement à Berne pour le troisième sommet social bernois. Zoom sur « Quelque 150 personnes sont réunies à l'Hôtel du gouvernement à Berne pour le troisième sommet social bernois.  » (touche ESC pour fermer)
Les irrégularités constatées à Loveresse rebondissent au Rathaus

Le chantier de Loveresse fait l’objet d’une interpellation. Elle est signée par les députés du Parti socialiste autonome Hirma Hirschi, Pierre Sauvain et Peter Gasser, ainsi que les députés UDC Roland Benoit et Etienne Klopfenstein. Suite aux irrégularités dénoncées par la commission paritaire du Jura bernois sur le chantier du nouveau centre d’entretien des Ponts et chaussées, ils souhaitent obtenir plus de précisions sur la manière dont le canton gère cette affaire, et, je cite, « ne se satisfont pas des explications laconiques » de Barbara Egger-Jenzer. Ils estiment que le canton n’a pas réagi avec la fermeté que l’on attend d’un mandataire responsable, et que les réponses apportées ne laissent transparaître aucune volonté de lutter contre les entreprises « tricheuses ». Les députés posent donc neuf questions au Conseil-exécutif sur cette affaire. Ils se demandent notamment si le canton ne s’attend pas à un recours des entreprises « injustement écartées parce qu’elles respectent les normes légales », fin de citation. /ast

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.