Un avenir musical pour l’ancien manège

L'ancien manège tombe en décrépitude depuis qu'il n'est plus occupé Zoom sur « L'ancien manège tombe en décrépitude depuis qu'il n'est plus occupé » (touche ESC pour fermer)
L'ancien manège tombe en décrépitude depuis qu'il n'est plus occupé

La nouvelle vie de l’ancien manège de St-Imier pourrait bien être dédiée à la musique. Après avoir épluché les souhaits des institutions imériennes, la commission « Avenir de l’ancien manège » propose de transformer le bâtiment historique en maison de la musique régionale. L’édifice pourrait ainsi abriter une salle de répétition et une salle de concert de quelque 250 places. Les résultats d’une étude sur l’acoustique devront encore être rendus prochainement.

Une collaboration avec l'EMJB

Le projet est mené en collaboration avec l’Ecole de musique du Jura bernois, partenaire principal. L’EMJB ne devrait toutefois pas être la seule utilisatrice de la salle, puisque l’espace pourrait être loué aux corps de musique, aux chorales ou aux écoles par exemple.

La suite du travail a été répartie entre les acteurs principaux. L’EMJB est chargée d’élaborer un concept d’exploitation, tandis que la commission « Avenir de l’ancien manège », doit maintenant trouver le financement pour la réalisation des travaux. Le coût du projet est devisé à 4 millions de francs, il devrait notamment obtenir un soutien financier du Conseil du Jura bernois, via le fonds de loterie.

La commission « Avenir de l’ancien manège » présentera un rapport intermédiaire au Conseil de ville en décembre. Le projet final devrait lui être présenté au législatif dans le courant du deuxième trimestre de 2017. /mdu

L’histoire de l’ancien manège

L’année de construction de ce bâtiment historique se situe aux alentours de 1850. Cette date a été gravée sur la fontaine qui se trouve à l’intérieur. En 1904, le manège est la propriété de Georges Agassiz, qui vend le bâtiment à la commune pour 22'000 francs lorsqu’il quitte St-Imier pour s’installer à Lausanne.

Durant la période de l’entre-deux guerres, le manège a servi d’entrepôt pour la commune. Des charrettes de cantonniers et des pommes de terre y étaient stockées dans le cadre du plan Wahlen. Après la 2e Guerre Mondiale, il est à nouveau utilisé comme manège par l’armée. Deux fois par année, les chevaux qui se trouvaient à Berne étaient prêtés aux sociétés d’équitation locales pour les militaires. Ces échanges ont été interrompus en 1960.

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.