Deux ans d'interdiction dans tous les stades suisses

Les personnes interpellées après les échauffourées qui ont émaillé la fin du match Neuchâtel Xamax - FC Sion, samedi, seront vraisemblablement punies d’interdiction de stades pendant deux ans.

Dans un premier temps, il a été fait état d’une année d’interdiction, et seulement à la Maladière. Mais la sanction va être étendue à deux ans et dans toute la Suisse, sur demande de Neuchâtel Xamax. C’est la Swiss Football League qui doit confirmer la peine.

La police espère interpeller d’autres responsables de ces affrontements, sur la base des images des caméras de surveillance installées à l’intérieur du stade de la Maladière. Elles ont été visionnées lundi matin par des délégations du club et de la police.

Ces images montrent clairement qu’une bonne partie des supporters xamaxiens, situés derrière le but Est, ont quitté le stade avant la fin du match pour attendre les supporters valaisans. Mais le cordon de sécurité mis en place par la police les en a empêchés. D’où les affrontements avec les forces de l’ordre.

Enfin, les images vidéo sont aussi analysées pour tenter d’identifier la personne qui a lancé un briquet sur un arbitre-assistant.

La direction de Neuchâtel Xamax appelle une fois de plus l’auteur de cet acte à se faire connaître. /fap

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.