La dépouille du Béridier doit encore être identifiée

Toujours aucune certitude sur l’identité du cadavre retrouvé au Béridier. C’est un promeneur qui a fait cette sinistre découverte dimanche après-midi. Le corps, en fort état de décomposition, a été récupéré par la police qui l’a ensuite envoyé pour identification à l’institut médico-légal de Lausanne.

En attendant les conclusions, le rapprochement a vite été fait avec la disparition d’une femme aux alentours du Béridier le printemps dernier.

La police avait mis en oeuvre d’importants moyens en mai dernier pour tenter de retrouver la femme portée disparue. Sa voiture avait alors été découverte près du Béridier, mais aucune trace de sa personne. Les recherches, organisées sur une large zone, n’ont rien donné. Entre les battues, les chiens et les spéléologues, les forces de police étaient rentrées bredouilles. La police avait même fait venir un chien formé spécialement pour la recherche de cadavre, sans succès. Etonnant donc que ce dimanche, c’est un simple promeneur qui a retrouvé sa dépouille.

Si c’est bien la sienne. Contactée jeudi matin, la procureure du Canton du Jura veut attendre l’identification formelle du corps avant de se prononcer. Geneviève Bugnon juge très probable que le cadavre retrouvé soit bel et bien celui de la femme disparue ce printemps, mais il faut attendre les conclusions de l’institut médico-légal pour en être 100 % certain. Un léger doute reste possible. Ce d’autant plus que le corps a été retrouvé assez loin du lieu où la voiture avait été découverte. Mais selon le Quotidien Jurassien, la dentition de la dépouille aurait déjà été identifiée par le dentiste de la disparue.

L’identification se déroule aujourd’hui. Les résultats seront connus au plus tard demain. C’est à ce moment-là que les autorités répondront aux questions et relanceront l’enquête. /cad

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.