Tous coupables

Le tribunal de première instance de Porrentruy a rendu son jugement dans l’affaire de braconnage. Les 4 prévenus étaient accusés d’avoir abattu illégalement près de 200 bêtes.

«La défense s’est donné l’apparence d’une veuve effarouchée». C’était clair, d’emblée, le président du tribunal de première instance de Porrentruy n’a pas cru à l’histoire des accusés. Il a listé plusieurs invraisemblances et mis en avant le fait que les prévenus avaient changé encore et encore leur version des faits. Pour lui, certaines justifications atteignent «des sommets d’absurdité». «C’est complètement bidon» a-t-il déclaré.
 
Il en déduit que les 4 chasseurs se sont mis d’accord sur une version commune, pour charger un des accusés et libérer les autres. Ca n’a pas fonctionné, le président du tribunal a déclaré les 4 prévenus coupables d’infraction de la loi fédérale sur la chasse.
 
L’ancien garde-faune auxiliaire et un de ses partenaires de chasse écopent l’un et l’autre de 18 mois de prison avec sursis sur 5 ans et d’une interdiction de chasse pendant 10 ans. L’amende se monte à 5'000 francs pour l’un, 250 francs pour l’autre. L’audience à peine levée, leurs avocats ont informé le tribunal qu’ils faisaient appel de cette décision.
 
Les deux autres prévenus, dont le frère qui devait porter le chapeau pour le reste du groupe, ont une peine moins lourde. 150 jours amande à 100.-- et 60 jours amende à 10 francs, le tout avec sursis sur trois ans. Ils sont également interdits de chasse pour trois et un an.
 
Quant au canton du Jura qui demandait plus de 140'000 francs d’indemnités, le juge n’est pas entré en matière, faut de compétence. Selon lui, il s’agit d’une question de droit administratif et non correctionnel. /ca
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.