George, la revue de celles qui dépassent les bornes

Un nouveau venu dans le paysage médiatique romand. Ce magazine féminin sort lundi, et ce n’est pas un hasard, à l’occasion de la journée de la femme, 100e du nom. Il porte le doux nom de George, pas comme George Clooney, plutôt comme George Sand.
 
Un prénom qui convient aux deux genres, tout un symbole. On retrouve dans ses pages des articles de fond, certains engagés pour le féminisme, d’autres sous forme de portraits, de reportage ou de coup de gueule. L’essentiel pour ses auteures est de « dépasser les bornes ».

Petit aperçu

Une trentaine de personnes de toute la Suisse romande (le Jura en force) ont mis la main à cette première édition. En le feuilletant, on découvre le portrait d’une femme ébéniste à Lausanne, l’engagement d’une militante pour le droit des femmes en Mauritanie, on entre chez une exilée tibétaine et les yeux se fixent sur les portraits photographiques du Studio Survolté. Ne manquez pas d’analyser quelle George vous êtes grâce à l’immanquable test des dernières pages, avec sa note décalée.

Distribué gratuitement

Si une jeune femme portant le T-Shirt "Soutiens George" s’approche de vous lundi, ne fuyez pas. Une équipe de bénévoles distribuera ce 8 mars le premier numéro gratuitement dans plusieurs villes de Romandie de 12h à 14h. Vous pourrez notamment les trouver à Delémont sur la place Roland Béguelin, à Porrentruy à la rue Pierre-Péquignat, à Neuchâtel sur la place Pury et à La Chaux-de-Fonds sur le Pod autour de la Tour Espacité.
 
Il sera aussi possible de le consulter dès le 9 mars sur le site www.georgemag.ch <http://www.georgemag.ch>. Les suivants, qui paraîtront tous les 4 mois, seront vendus au prix de 10 francs. /iqu
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.