Le SAS part à la conquête de ses voisins

Le SAS tente de réamorcer le dialogue.
Trois de ses membres ont invité la presse dans leurs locaux lundi matin pour communiquer sur leur projet de rénovation. Ils espèrent mieux se faire connaître et faire tomber quelques clichés, en particulier auprès des riverains qui s’opposent à un centre de la jeunesse et de la culture à cet emplacement.
 

De gros efforts au niveau sonore

Pour les responsables du SAS, la non-entrée en matière des opposants lors de la séance de conciliation du 26 mai a montré l’urgence d’informer sur les aménagements prévus. Ils ont rappelé que le projet de rénovation comprend des mesures d’isolation pour réduire les émissions sonores lors de concerts à leur minimum. Un sas d’entrée sera également aménagé afin d’éviter que le bruit ne se répande lors des allées et venues des habitués. Enfin, des animateurs auront pour tâche de calmer les éventuels clients perturbateurs à l’extérieur des locaux.
 

28 ans de provisoire

La décision est maintenant entre les mains du canton qui doit se prononcer sur le permis de construire. Les membres du SAS espèrent surtout éviter de longues actions en justice en cas d’avis favorable à leur projet. Après l’échec des projets aux Abattoirs qui leur a valu 6 ans de procédures et celui de VonRoll par manque d’argent, ils aimeraient pouvoir envisager l’avenir plus sereinement et voir se concrétiser leurs différents projets culturels irréalisables dans leurs locaux actuels. /iqu

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.