Affaire Garbani: corbeau condamné

Coupable! Le policier de la Ville de Neuchâtel qui est à l’origine des fuites concernant Valérie Garbani a été condamné à 15 jours amende à 35 francs, avec sursis pendant deux ans. Le policier devra en outre s’acquitter des frais de justice qui s’élèvent à 3'000 francs.

Le Tribunal de police de Neuchâtel a reconnu le policier coupable de violation du secret de fonction.

L’an dernier, l'homme indélicat avait transmis des documents confidentiels issus du journal de la police à Jean-Claude Baudoin, alors président du Parti libéral neuchâtelois.
 
Les frasques de l’ex-conseillère communale de Neuchâtel, Valérie Garbani, avaient alors été rendues publiques via les médias, bien que Jean-Claude Baudoin ait toujours nié avoir donné des informations à la presse.
 
La Cour n’a pas suivi le Ministère public, qui demandait 45 jours amende à 10 francs avec sursis. Elle a estimé que le policier a déjà été puni socialement, en perdant son travail. /abou
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.