Louis Erard tire son épingle du jeu

L’entreprise horlogère Louis Erard se porte bien malgré la crise. Le fabricant d’horlogerie qui emploie 23 personnes au Noirmont table sur une baisse relative de 5% pour l’exercice 2009. Les ventes de Noël s’annoncent cruciales pour confirmer ce résultat, indique l’entreprise dans un communiqué. Mais l’entreprise se félicite de n’avoir dû recourir à aucun licenciement économique, ni à des mesures de chômage partiel. Depuis le début de l’année, Louis Erard a même engagé trois nouveaux collaborateurs.

Selon le président du Conseil d’administration de Louis Erard SA, Alain Spinedi, ce bon résultat s’explique par le fait que les produits de l’entreprise sont vendus «au juste prix», et pas à des prix surfaits voire inabordables. /lbe

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.