Metalor supprime 110 emplois

Coup dur pour le canton de Neuchâtel.

Metalor va supprimer d’ici fin mai sa division montres et bijouterie à Neuchâtel. Cent-dix emplois vont passer à la trappe. Le groupe neuchâtelois, qui a annoncé la nouvelle à ses employés mercredi matin, espère replacer jusqu’à 40% de cet effectif soit au sein de l'entreprise soit chez des concurrents.

Metalor Technologies, qui est passé en main française l’année dernière, avait déjà supprimé cinquante postes au mois de juin.

La crise a durement frappé le secteur de l’horlogerie. Mais ce n’est pas l’unique raison qui a poussé Metalor à se séparer de sa division montres et bijouterie. De nombreuses entreprises ont internalisé les activités produites jusqu’à présent par Metalor. Les autres divisions du groupe ne sont pas touchées, selon le communiqué du groupe.

Unia a exprimé sa colère. Le syndicat organise mardi une assemblée du personnel. Un plan social va aussi être discuté entre les différents partenaires sociaux.

Unia en appelle au soutien du canton pour chercher des solutions aux problèmes qui vont se poser pour les salariés de l'entreprise./sma

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.