St-Imier réagit dans le dossier du CEFF

CEFFSt-Imier apporte quelques précisions suite au coup de gueule de Tramelan. Une lettre signée par les communes voisines de St-Imier et envoyée à la Direction cantonale de l’instruction publique a provoqué la colère des partis politiques et de la Municipalité tramelote. Dans un communiqué, le Conseil municipal de St-Imier et les quatre partis représentés au Conseil général indiquent que la cité tramelote a refusé cet été de faire front commun pour le maintien de la filière commerciale sur deux sites. Selon la cité imérienne, Tramelan aurait même déposé bien avant l’été un projet d’extension pour accueillir l’Ecole de commerce supérieure.

St-Imier et Tramelan pourront défendre leur dossier en janvier. Le canton de Berne prendra une décision dans le courant du printemps. /mri

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.